Catégories
Vente

Comment bien vendre sa maison ?

Les étapes pour vendre un bien immobilier demandent une bonne organisation et parfois même une bonne préparation. De la définition du prix, en passant par la stratégie de vente jusqu’à la signature de l’acte authentique de vente par le notaire, plusieurs points s’enchainent.

  • Point n° 1 : Pourquoi décider de mettre sa maison en vente ?
  • Point n° 2 : Comment estimer le prix de vente de sa maison ?
  • Point n° 3 – Comment mettre sa maison en vente ?
  • Point n°4 – Comment rédiger une annonce immobilière attractive ?
  • Point n° 5 – Comment bien organiser les visites de sa maison ?
  • Point n° 6 – Comment bien négocier et conclure une promesse de vente ?
  • Point n° 7 – Signer l’acte authentique de vente

    Se décider à vendre son bien immobilier n’est pas toujours facile. Un logement dans lequel on a vécu plusieurs années, on y tient et on espère en obtenir un bon prix. Mais vendre, c’est surtout prendre un nouveau départ en changeant de logement. Qu’il s’agisse d’un changement professionnel ou personnel, de la nécessité d’avoir une pièce en plus pour accueillir un nouvel enfant ou encore de l’envie d’acheter plus grand, la vente d’un bien prend souvent plusieurs mois. Raison pour laquelle, il vaut mieux bien préparer sa vente et sa stratégie.   Tout comme l’achat, la vente d’une maison se prépare consciencieusement. Pour mettre tous les atouts de votre côté, pensez à chaque détail. Contrairement à l’achat ce n’est pas vous qui avez la décision finale. Découvrez en 7 points les idées et conseils pour bien vendre votre maison.

Point n°1 : Pourquoi décider de mettre sa maison en vente ?

La première étape pour vendre est bien sur la décision de mettre en vente. Décision parfois difficile à prendre après y avoir vécu une partie de sa vie, y avoir élevé ses enfants… Parce que la maison est devenue trop grande ou trop petite, parce qu’elle n’est plus située géographiquement où vous avez envie de résider… Parce que vous héritez d’une maison où vous ne souhaitez pas vivre. À ce stade de votre projet, il vous faudra choisir une manière de vendre en répondant à la question : vendrez-vous par vos propres moyens, avec des agences immobilières ou préférez-vous vendre votre maison avec votre notaire ?

La solution la moins coûteuse pour l’acheteur et la plus rassurante pour le vendeur est sans nul doute de confier la transaction à un notaire qui gère de la mise en vente à la signature de l’acte authentique de vente.

Point n°2 : Comment estimer le prix de vente de sa maison ?

Ensuite, vous devez définir votre prix de vente. Pour estimer le prix d’un bien immobilier, il est recommandé de solliciter divers acteurs du marché immobilier afin d’avoir plusieurs estimations. Ces différentes estimations vous aideront à définir le prix de vente auquel votre maison peut s’acheter et auquel vous serez prêt à vendre.

Estimez-la bien au juste prix !

Le prix d’un bien n’est pas facile à définir et dépend de plusieurs facteurs, mais pas ! Et l’estimation est une étape très importante pour la suite de la vente. Si vous le surestimez, vous risquez d’attendre longtemps avant de le vendre…

Point n°3 : Comment mettre sa maison en vente ?

Avant de rédiger et de mettre l’annonce en ligne, il vous faut préparer la mise en vente. Cette étape va vous permettre de gagner du temps pour la suite. En effet réparer les équipements défectueux, repeindre les murs défraîchis, désencombrer les pièces, ranger la décoration trop chargée, etc. vous permettra de mettre votre maison en condition pour sa vente et de préparer votre déménagement prochain. Il vous faudra aussi tous les documents clés pour votre vente : les diagnostics immobiliers obligatoires et impôts afin d’informer les futurs acquéreurs. Le dossier de diagnostic technique (DDT) regroupe tous les diagnostics du bien. Dans les diagnostics immobiliers obligatoires, le DPE (Diagnostic de performance énergétique) est le document qui mentionne l’étiquette énergie attribuée au logement. Mais il y aussi le diagnostic amiante, assainissement, électrique, de l’état des nuisances sonores aériennes, gaz, plomb… et bien d’autres selon les régions. Ce sont des documents qui doivent être obligatoirement remis à l’acquéreur avant de signer le compromis de vente. L’objectif de ces diagnostics immobiliers est d’informer et de classifier les caractéristiques sanitaires et énergétiques du bien.  

Point n°4 : Comment rédiger une annonce immobilière attractive ?

Pour votre annonce immobilière, les photographies seront le premier contact de vos futurs acquéreurs. Même si vous vendez avec une agence ou un office notarial, vous êtes le mieux placé pour réaliser les photos. Vous serez à même de pouvoir prendre les photos en pleine journée par un temps ensoleillé et lorsque le ménage et le rangement sera juste effectué. Pour donner envie de venir visiter votre maison, mieux vaut qu’elle soit bien rangée voire débarrasser du superflu et d’objets trop personnels et/ou encombrants. Préparez votre intérieur c’est aussi anticiper et prévoir les visites. Faites quelques menus travaux pour parfaire l’état général. Changez le papier peint, passez une couche de peinture peut nettement améliorer l’aspect d’une pièce. Faites vos photos de l’extérieur lorsque vous aurez fait tout le jardinage, pelouse tondue (qui n’y reste pas longtemps) et végétation taillée ou en fleur si c’est la saison.

Pour la rédaction de votre annonce, rédigez une bonne accroche pour susciter l’intérêt de l’acheteur. Rédigez des phrases courtes, simples, soyez clair et n’en rajoutez pas. Vous pourriez avoir beaucoup de contact et des gens déçus de la réalité.

Faites vous conseiller par le négociateur immobilier de votre office notarial vous pouvez lui confiez toute la transaction.

Point n°5 : Comment bien organiser les visites de sa maison ?

Bien accueillir

Un potentiel acquéreur est intéressé, ne ratez pas la visite ! Vous avez trouvé un acheteur mais faut-il encore qu’il soit convaincu. Si vous avez effectué toutes les recommandations du point n°4, il ne vous reste plus grand-chose à faire. Gardez tous les documents nécessaires à porter de main, afin de répondre à aux questions. N’allez pas au-devant de ses demandes mais sachez y répondre. Donnez bonne impression en gardant l’intérieur bien rangé et propre. Faites cuire un bon gâteau pour parfumer la cuisine d’une odeur agréable et appétissante. Pensez que votre futur acquéreur pourra se projeter plus facilement dans un espace épuré.

Point n°6 : Comment bien négocier et conclure une promesse de vente ?

Un potentiel acquéreur vous a fait une offre ? Il est fortement intéressé. Si l’offre n’est pas au prix que vous en espériez, ne refusez pas tout de suite, vous pouvez négocier à la hausse. La négociation est courante en immobilier. Si l’offre correspond à votre prix, c’est encore mieux. Il ne vous reste plus qu’à prendre rendez-vous avec votre notaire pour signer un compromis ou une promesse d’achat avec votre acheteur qui devra également s’acquitter des frais de notaire.

En général, il y a un délai de 3 à 4 mois entre la signature du compromis et la signature d’un acte authentique de vente chez un notaire. Durant cette période vous ferez vos derniers cartons et il vous faudra trouver un nouveau logement si ce n’est déjà fait. La signature de l’acte authentique et la remise des clés au nouveau propriétaire chez le notaire sonne le départ de votre maison pour une nouvelle vie…